Concepteur français de pâtes de métal et de fours haute température

Mode d’emploi Météor Bronze ou Cuivre

MISE EN FORME ET SECHAGE

Former un objet avec la pâte et laisser sécher. Un séchage lent est toujours préférable, mais un séchage accéléré donne aussi de bons résultats pour de petits objets.
Faire des retouches à sec si besoin (papier de verre, limes, etc).
Avant de cuire, vérifier que l’objet est bien sec en chauffant l’objet avec un sèche-cheveux et en le déposant ensuite sur un miroir. Si de la buée apparaît, poursuivre le séchage.

BRULAGE DU LIANT

Le brûlage du liant à l’air ambiant peut se faire soit dans un four, soit, plus rapidement, au dessus d’une flamme vive de couleur bleue. Une flamme de bougie ne convient pas. Le déliantage à la flamme d’un brûleur à gaz est rapide et permet d’observer physiquement le brûlage. Il est donc plus facile de contrôler le bon déroulement du processus. Déposé sur une grille ou une plaque de métal, l’objet va rapidement prendre une teinte sombre : c’est la carbonisation. Cette phase est souvent accompagnée d’une légère fumée. Il faut éviter de tenir l’objet avec un pince, au risque de voir l’objet se briser sous son poids. Immédiatement après la carbonisation, le carbone va brûler, laissant apparaître la couleur d’origine de la pâte. Une oxydation noire va enfin apparaître et ne plus disparaître : il s’agit de l’oxyde de cuivre noir, appelé ténorite. Il faut impérativement cesser la chauffe dès que la ténorite apparaît. Il est important de ne pas trop se rapprocher de la flamme, pour éviter d’enflammer le liant. A l’inverse, un éloignement trop important va entraîner un brûlage inutilement long : deux ou trois minutes suffisent.

CUISSON

Déposer délicatement l’objet ou les objets dans du charbon de bois broyé ou du charbon actif, le tout dans un conteneur inox. Il est recommandé de ne pas mettre de couvercle, car la combustion du charbon est bénéfique pour la cuisson. Placer ensuite le récipient dans le four et monter, suivant les fours, à 800°C voire 830°C (Météor Bronze) ou à 900° voire 950°C (Météor Cuivre) à vitesse maximale. Pour de petits objets cuits indépendamment, le palier à haute température n’est pas nécessaire. Par contre, il est conseillé de maintenir un palier pour des objets dépassant 10 grammes. Pour les plus gros objets, ou pour plusieurs petits objets cuits simultanément, le palier peut dépasser une heure.

DEFOURNEMENT

Quand la cuisson est achevée, un choix doit être fait entre un refroidissement rapide et un refroidissement lent. La chute de température va à nouveau exposer les objets à une oxydation. Celle-ci sera néanmoins superficielle, car l’objet aura perdu sa porosité grâce au frittage. La solidité de l’objet ne sera donc pas affectée. Plus le refroidissement sera rapide, plus lumineuse sera la couleur du métal en surface. Un refroidissement dans l’eau permet de stopper instantanément l’oxydation. L’inconvénient d’un refroidissement rapide est le risque de déformer et/ou fissurer l’objet lorsque celui-ci est saisi avec des pinces alors qu’il est encore incandescent, mou et fragile. Il est également nécessaire de s’équiper de protections adéquates. Pour minimiser les risques, il est possible de patienter quelques minutes pour que le métal refroidisse un peu, jusqu’à 700 degrés environ. La plupart du temps, les objets ressortent avec une surface mate. Pour obtenir une surface brillante, il est possible d’utiliser une brosse métallique et/ou des papiers ou éponges abrasives.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.